Nos engagements responsables
Bibliothèque des Actualités

LA CEAPC, HANDI-ENGAGÉE

Bordeaux – 12 mai 2017

Le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap est au cœur du tout dernier accord signé pour le développement d’une politique de ressources humaines responsable au sein du réseau des Caisses d’Epargne. Avec un taux global de 7.25% de salariés en situation de handicap, la CEAPC mène une démarche active pour préserver emploi et employabilité de tous ses collaborateurs.

La CEAPC, entreprise socialement responsable, met en œuvre une politique de ressources humaines soucieuse des équilibres. Elle recrute ou maintient dans l’emploi des personnes en situation de handicap, qu’elle accompagne en veillant à l’égalité des perspectives d’évolution dans l’entreprise : accueil, adaptation du poste de travail au handicap, suivi personnalisé tout au long de leur carrière…

Apprivoiser le handicap
Il existe plusieurs formes de handicap, plus ou moins apparent et plus ou moins facile à appréhender pour l’entourage, en milieu ordinaire de travail.

Parfois, le bien vivre ensemble devient un vrai sujet. C’est le cas notamment de l’invisibilité d’une déficience, qui peut entraîner le doute quant à l’existence du handicap et créer des tensions, de l’incompréhension à propos des aménagements de poste accordés. C’est pourtant la forme de handicap la plus répandue (80%). Le handicap invisible peut également provoquer peurs, rejets voire même engendrer des craintes inconscientes de contamination, à l’inverse du handicap visible qui renvoie à la perception d’une situation innée et ne pouvant être transmise.

Des actions de sensibilisation indispensables
Les actions de sensibilisation et d’information au handicap de l’ensemble des collaborateurs sont un facteur déterminant de la réussite d’une démarche d’inclusion. Dans ce cadre, la CEAPC participe chaque année à la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEPH) en organisant des ateliers de sensibilisation, des serious games et des animations internes à l’entreprise.

Roland Béguet, membre du Directoire en charge du pôle Ressources
et Geneviève Landy, département formation

Semaine du handicap nov 2016 – atelier de sensibilisation

Maintien dans l’emploi
La récente signature d’un 4ème accord de branche des Caisses d’Epargne pour la période 2017 à 2019, conforte bien, dans ses orientations, les actions portées jusque-là par la CEAPC sur les axes du maintien dans l’emploi, du recrutement, du recours au STAP (Secteur du Travail Adapté et Protégé) ou encore de la sensibilisation et la formation des acteurs internes.

Le maintien dans l’emploi des salariés en situation de handicap est une priorité pour la CEAPC. Ce dispositif permet, en cas d’accident de la vie, de continuer à exercer son métier dans les meilleures conditions, grâce aux différentes mesures proposées et aux nombreux acteurs mobilisés: référente handicap, médecins du travail, assistantes sociales, managers, gestionnaires de carrière…
Les salariés reconnus travailleurs handicapés peuvent ainsi accéder à une gestion de carrière adaptée grâce à des aides personnelles (16 aides à la personne octroyées en 2016) et des aménagements de poste (18 en 2016).
« Même si certains préjugés doivent encore évoluer, il y a une prise de conscience générale au sein de notre entreprise, la confiance s’est installée et les collaborateurs n’hésitent plus à faire reconnaître leur handicap pour bénéficier des aménagements qui leur permettront de continuer à travailler dans de bonnes conditions » indique Catherine Larrieux, référente handicap à la CEAPC.

Des aménagements de poste pas comme les autres
100% humaine & digitale, la CEAPC a pour volonté de capitaliser sur les innovations numériques pour l’accompagnement de ses salariés en situation de handicap.
C’est le cas avec l’outil TADEO permettant aux personnes sourdes de communiquer en milieu professionnel. Grâce à lui, un numéro de téléphone est attribué aux collaborateurs malentendants de l'entreprise pour leur permettre de recevoir et émettre des appels téléphoniques, assister à des réunions ou encore suivre des formations depuis leur poste de travail. Le dispositif est relié à une plateforme d’interprétariat en langage des signes disponible à distance. L’interprète en ligne traduit côté entendant en langage parlé, les propos signés du collaborateur malentendant puis convertit en retour les réponses de son interlocuteur en langue des signes.

Des aménagements de poste sont également réalisés pour les personnes non ou malvoyantes. C’est le cas d’une collaboratrice de la CEAPC travaillant au siège administratif de Dax, qui bénéficie d’un clavier en braille ainsi que d’un logiciel de lecture d’écran qui transforme le texte écrit en un texte oral ou en braille. Ce système lui permet d’interagir totalement avec le système d’exploitation et les logiciels.

Côté clients
Entreprise socialement responsable, la CEAPC s’attache aussi à rendre ses services accessibles aux personnes en situation de handicap, qu’il soit auditif, cognitif, moteur ou visuel.
A ce titre, elle mène une politique ambitieuse de rénovation au sein de son réseau. Programmé sur 6 ans seulement, son plan de mise en conformité pour l’accessibilité a pris de l’avance sur l’échéance réglementaire. A ce jour, 302 agences (soit 78 % du réseau) ont aménagé leur espace d’accueil avec un ensemble d’équipements performants, dont des boucles à induction magnétique pour les personnes malentendantes.
D’autres services spécifiques, comme les relevés en braille, s’attachent à optimiser la qualité de la relation et la proximité pour tous les clients de la banque coopérative.
Avec le dispositif Acceo, la CEAPC permet également à ses clients malentendants de communiquer par téléphone avec leur conseiller de façon autonome. La plateforme offre un double mode de communication : la transcription instantanée de la parole avec sous-titrage en temps réel ou la visio-interprétation en langue des signes française.


LE SAVIEZ-VOUS ?

  • 80% des handicaps ne sont pas ou peu visibles
  • 85% des handicaps surviennent au cours de la vie
  • 90% des handicaps ne nécessitent pas d’aménagement de poste
  • Seulement 2% des travailleurs handicapés se déplacent en fauteuil : le handicap le plus visible mais le moins fréquent


Retour