Nos engagements responsables
Bibliothèque des Actualités

DES CARRIÈRES AU FÉMININ

APC – 5 décembre 2017

La CEAPC mène une politique de ressources humaines responsable, soucieuse de l’épanouissement de ses collaborateurs et d’une représentation équilibrée hommes-femmes au sein de ses équipes. Pour encourager cette mixité, elle accompagne ses collaboratrices dans leur évolution professionnelle, grâce à des parcours personnalisés comme le dispositif Ma carrière et moi.

Selon le dernier rapport du Forum économique mondial, la France se hisse désormais au 11ème rang en matière d’égalité des genres. Un bon point puisqu’elle gagne 6 places par rapport au classement 2016 ! Pour autant, des disparités existent encore en entreprise où seulement 14% des postes de direction sont occupés par des femmes (CSA-KPMG).


Favoriser l’égalité professionnelle
En tant qu’employeur responsable, la CEAPC reste très attentive à l’égalité hommes-femmes et veille à une représentation juste et équilibrée au sein de son organisation. Consciente que la mixité est une source de performance durable, elle a initié des programmes d’accompagnement, notamment pour aider ses collaboratrices à développer leur leadership et à valoriser leurs compétences. Parmi ces dispositifs, la formation Ma Carrière et Moi, destinée aux femmes non cadres, qui nourrissent un projet d’évolution.

Révéler les talents des collaboratrices
Lancé en 2013, ce programme vise à révéler les talents de collaboratrices à potentiel d’évolution, en leur offrant des possibilités de carrière attractive.
Souvent happées par leurs fonctions, elles n’ont pas toujours le recul suffisant pour se mettre en action et n’osent pas affirmer clairement leurs ambitions, par peur de l’échec, mais aussi à cause de toutes ces barrières invisibles qu’elles érigent sans le savoir : illégitimité face au poste, manque de compétences, syndrome d’imposture, vie familiale versus vie professionnelle… etc.


Ateliers et jeux de rôle
Développé sur 3 jours, à raison d’une journée par mois, le programme Ma Carrière et Moi vise justement à lever les freins et à combattre ces fausses croyances ou préjugés, bien ancrés dans l’inconscient collectif. Au travers d’ateliers et de jeux de rôle, le dispositif aide les participantes à clarifier leur projet professionnel, en identifiant des leviers personnels de performance, les freins potentiels ou les croyances auto-limitantes. In fine, il permet d’initier une démarche proactive, en travaillant sur soi : gestion des émotions, développement de l’assertivité, réputation, visibilité dans un réseau… Pour clore le programme, une séance de coaching individuel par téléphone permet de faire le point sur les apprentissages et de planifier, à court terme, les actions à mettre en place.

En parallèle à cette formation, la CEAPC accompagne aussi les femmes cadres dans leur évolution, avec le programme Réussir sa carrière au Féminin, qui les aide à poser des bases solides pour nourrir leur projet personnel et leur évolution de carrière.

Quelques chiffres
- 70 femmes ont suivi ou suivent le parcours Ma carrière et moi depuis 2014
- 28 femmes ont suivi ou suivent le parcours Réussir sa carrière au féminin depuis 2011
- 353 femmes cadres à la CEAPC, soit 42,2 % de l’effectif cadres (sept.2017)



TÉMOIGNAGES
Séverine vient d’intégrer le parcours Ma carrière et moi. Sola et Marie-Charlotte l’ont terminé. Attentes pour l’une et retours d’expérience pour les autres …

Séverine Del Pino, directrice d’agence à Celles-sur-Belle (79)

Notre meilleure ennemie, c’est nous !
« J’ai connu ce dispositif par le biais d’une collègue qui avait suivi la formation et en était ressortie transformée ! Comme nous avions beaucoup de points communs, j’ai souhaité suivre son exemple, pour donner une nouvelle impulsion à mon évolution professionnelle.
La première session a démarré en novembre 2017 et entre temps, j’ai été promue directrice d’agence à Celles-sur-Belle (79). Nous sommes une petite dizaine, venues d’horizons différents, mais avec les mêmes stéréotypes en tête ! Nous pensons toutes ne pas avoir le bon diplôme, les bonnes compétences ou la capacité à évoluer. Nous manquons toutes de confiance en nous, avec une pointe de culpabilité en trame de fond. La formation m’apprend à désacraliser la pression de ma nouvelle prise de poste. J’ai également compris que l’on pouvait mener une carrière professionnelle sans faire une croix sur sa vie familiale. Jusqu’à présent, j’étais pétrie de culpabilité pour mes deux enfants de 11 et 7 ans. Je redoutais aussi que mon époux prenne ombrage de ma nouvelle fonction managériale. Et surtout, j’avais du mal à me vendre, par peur de ne pas avoir le bon phrasé ou la bonne gestuelle.
Lors du premier atelier, organisé avec des Directeurs de Groupe et des représentants RH, nous devions échanger sur un sujet en changeant d’interlocuteurs toutes les 3 minutes comme dans un job dating ! Ce marathon a été très bénéfique car il a pointé mes qualités et mes compétences mais aussi mes axes d’amélioration, notamment sur la confiance en soi. Plus globalement cette formation est très enrichissante sur le plan personnel et professionnel car elle favorise les échanges dans la bienveillance ; il y a une vraie émulation au sein du groupe. Au final, on se rend compte que notre meilleure ennemie… c’est nous ! »

M-Charlotte Raysse
Sola Ismaïs

3 questions à…


Sola Ismaïs, assistante de gestion PME & Economie Sociale, et Marie-Charlotte Raysse, directrice de l’agence de Parthenay (79), ont toutes deux suivi la Formation Ma Carrière & Moi. Plafond de verre, stéréotypes de genre, freins d’évolution… Elles reviennent sur leur propre expérience… sans langue de bois !

Pourquoi avoir décidé de suivre cette formation ?

Sola Ismaïs. Pour être tout à fait sincère, je ne savais pas que ce genre de dispositif existait au sein de la CEAPC ! J’ai démarré ma carrière en 2013 en Ile-de-France et j’avais émis un souhait de mobilité en 2015, pour rejoindre la région Aquitaine en tant que gestionnaire de clientèle (Talence). En 2016, j’aspirais à intégrer un poste de middle office au siège, mais je ne prenais pas le temps de définir clairement mes ambitions. Au quotidien, on est pris dans nos missions et nos taches, on maîtrise notre fonction parfaitement, et il est difficile de sortir de cette zone de confort pour passer à l’action !
M-Charlotte Raysse. Comme Sola, je ne connaissais pas cette formation, et c’est ma responsable hiérarchique qui a trouvé judicieux que j’y participe ! Cela faisait 2 ans et demi que j’étais Gestionnaire de Clientèle et je n’exprimais pas forcément mon envie d’évoluer. Maman de 2 enfants de 4 et 6 ans, je souhaitais avant tout préserver ma vie de famille. Pour moi, être maman n’était pas compatible avec un poste de manager. J’éprouvais beaucoup de frustration d’un côté et de culpabilité de l’autre…

Concrètement quels bénéfices vous a apporté cette formation ?
Sola Ismaïs. Cette formation a permis de dessiner mon projet professionnel, d’identifier avec précision les étapes à mettre en place et d’acter une échéance. Nous sommes tous pleins de bonnes résolutions mais nous manquons souvent de pro-activité pour passer à l’action. Grâce à cette formation, j’ai pu identifier mes facteurs de réussite et mes freins : j’ai appris à mieux me connaître et à déterminer mes qualités. J’ai aussi découvert de nouvelles techniques de communication positive, avec une meilleure gestion des émotions, une hiérarchisation des priorités… Les femmes, en général, se mettent beaucoup de freins quant à leur évolution professionnelle. Elles ne se sentent pas légitimes et estiment qu’elles doivent être compétentes à 1000 % dès leur prise de fonction.
M-Charlotte Raysse. Les 3 jours de formation ont enclenché chez moi une véritable révolution intérieure ! Le fait de rencontrer des femmes avec les mêmes problématiques rassure : on se sent moins seules ! Par ailleurs, on a pu parler avec sincérité et franchise de nos freins, de nos peurs. Suis-je légitime ? Vais-je arriver à concilier vie de famille et vie professionnelle ? Pourquoi moi ? Les freins que l’on se met sont souvent de fausses excuses.

Ce dispositif a-t-il déclenché chez vous de nouvelles envies d’évolution ?
Sola Ismaîs. J’ai tiré un grand enseignement de cette formation : il faut oser sans se mettre de freins inutiles ! Je suis sortie avec un vrai projet professionnel, et une vision à plus long terme de mon évolution. Récemment la Direction des Ressources Humaines m’a contactée pour un nouveau poste de Chargée d’affaires dans la promotion immobilière, pour la fin d’année ! Il y a 2 ans, je n’aurais jamais pu imaginer cette évolution… C’est 100 % gagnant !
M-Charlotte Raysse. Dès le premier jour de formation, j’ai eu un vrai déclic ! En effet, ma directrice m’incitait à candidater au parcours des DA et je ne me sentais pas capable de le faire. Et là, après un jour de formation, j’avais décidé de postuler ! En un jour, des verrous avaient sauté dans ma tête, j’osais enfin m’affirmer et prendre des risques. Je suis allée aux entretiens avec tout de même une certaine pression, mais en me disant simplement que je pouvais, moi aussi, accéder à une fonction de manager et être une maman épanouie. En début d’année, je suis devenue directrice adjointe à temps partiel, et maintenant directrice de l’agence de Parthenay à temps complet. Je vois mes enfants autant qu’avant, c’est juste une question d’organisation. Et comme je suis épanouie dans ma nouvelle fonction, mes enfants le ressentent ! Le bien-être au travail a une vraie répercussion sur le bien-être personnel !


En savoir + sur la mixité à la CEAPC

Retour