Nos engagements responsables
Bibliothèque des Actualités

AU COEUR DE LA DATA

Bordeaux – 13 février 2018

L’avènement de l’ère du numérique élargit les perspectives sur le plan règlementaire, sécuritaire et commercial dans le secteur bancaire. Né de l'explosion des données dans les organisations, le Data manager est au carrefour de la statistique, de l'informatique et de la stratégie de l'entreprise.

Décryptage
La « Data » est un terme utilisé comme synonyme du mot « donnée », notamment dans le domaine informatique. Une donnée est une description élémentaire d’une réalité. C’est par exemple une observation ou une mesure. La donnée est dépourvue de tout raisonnement, supposition, constatation, probabilité : elle renseigne sur l’existant.
Les données ont une importance fondamentale dans tous les domaines : les statistiques, bien entendu mais aussi l’intelligence économique, l’ingénierie des connaissances …  Aujourd’hui, toute démarche d'évaluation du patrimoine informationnel d’une entreprise, de son capital immatériel, s'appuie principalement sur un référentiel de données fiables et auditables.


Quel est l’enjeu de la data pour les banques ?
Suite aux dernières crises financières, de nombreuses évolutions réglementaires ont été mises en place, accompagnées de besoins accrus en termes de reporting mais aussi de qualité des informations présentées.
Dans ce contexte, le Comité de Bâle a publié le 9 janvier 2013 un ensemble de principes sous la dénomination BCBS 239, dont l’objectif est de permettre aux banques d’améliorer leurs capacités de production et de fiabilisation des reportings réglementaires. D’autre part, le nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD) entrera en application le 25 mai 2018. L’adoption de ce texte doit permettre à l'Europe de s'adapter aux nouvelles réalités du numérique, avec notamment un renforcement des droits des personnes. Ces nouvelles réglementations imposent une réorganisation rapide et efficace dans les entreprises et plus particulièrement dans les banques.

Un capital immatériel à protéger
Au-delà de l’enjeu règlementaire, l’utilisation de la data constitue de plus en plus un standard, un relais de croissance, d’efficacité. Cette nouvelle posture représente également une véritable opportunité pour affiner la relation clients, en poussant des offres et des informations en bonne cohérence avec les profils, les attentes et les besoins. Exploiter la data en renforçant la qualité des données permet à une banque d’améliorer la satisfaction des clients et des collaborateurs, mais aussi de renforcer la sécurité des données et de lutter contre le fraude.

Qu’est-ce qu’un Data Manager Officer ?
En quelques mots, Pascal Fournier, responsable du Département Développement & Décisionnel du Système d’Information à la CEAPC évoque sa mission de Data Manager Officer.

« Le Data Manager Officer est le référent au sein de son établissement sur la gouvernance de la donnée. Il participe à la coordination des missions de cartographie, de lignage, d’amélioration de qualité et d’exploration des données. Il a pour mission d’animer et de piloter une équipe d’experts Métier : les Data Owners. Il fait le lien avec les services informatiques : les référents Data SI. Il rapporte l’avancement des projets autour de la data.

Les compétences requises pour exercer ce nouveau métier ? Il faut avoir une vision transverse sur les activités des différentes directions de l’entreprise : service organisationnel, décisionnel, informatique, contrôle de gestion, etc…
Il est également préférable d’avoir une expérience sur l’organisation de projets, en mixant des sujets et des ressources de métiers et de hiérarchies différents.
Enfin, une forte appétence pour les données, leur manipulation et les traitements me paraît indispensable pour mener à bien ce type de mission ».




Retour